Il est particulièrement amusant d'aller parfois se promener sur les statistiques de passage sur un blog.

Il est évident qu'il est des sujets, des textes, des images qui recueillent un maximum de passages.

De ces passages un peu honteux, un peu cachés, mais assurement de ceux qui font frémir et fantasmer.

Ce qui est singulier c'est l'absence de mots, de petits commentaires.

C'est vrai, dès fois que l'on soit reconnu, quelle image donnerions nous de nous dans ce cas ?