Ou sommes nous ? en quelle époque avons nous régressé ? Difficile de parler de progrès, d'évolution quand on voit le pas que prennent la violence, l'agressivité, la haine dans nos vies de tous les jours.

En arriver à ne plus oser lever les yeux, regarder les autres franchement de peur d'une explosion ? Accepter les insultes gratuites, les incivilités permanentes par peur. Cette peur qui nous grignote peu à peu, nous laissant un sentiment de lacheté qui nous envahit et une colère sourde qui nous ronge.

Avoir peur pour les notres, pour nos enfants, parce que nous avons eu le malheur de leur apprendre a respecter l'autre. Se dire que ce qui est arrivé vendredi soir aurait pu toucher nos enfants et n'avoir que de pauvres mots pour les parents qui pleurent leurs enfants.